News

Les rendez-vous de l’UNESCO - Le patrimoine architectural du XXè siècle : le Modernisme

Les rendez-vous de l’UNESCO - Le patrimoine architectural du XXè siècle : le Modernisme

La conférence aura lieu à une date ultérieure.

En raison des nouvelles consignes gouvernementales, la conférence aura lieu à une date ultérieure. Les inscriptions confirmées pour le 9 novembre restent valides.

Conférence organisée par la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO, en collaboration avec le LUCA et donnée à l’occasion de la célébration des 25 ans de l’inscription de « Luxembourg, vieux quartiers et fortifications » au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La prise en compte de la valeur culturelle des constructions issues du Modernisme est relativement récente. Alors que les bases pour la reconnaissance de sa valeur universelle ont été jetées dès les années 70, il existe toute une série de bâtiments, construits au début du XXè siècle, qui ont tardé à se frayer une place dans la liste du patrimoine mondial. C’est le cas de l’œuvre architecturale de Le Corbusier dont 17 réalisations ont été inscrites en 2016 après une procédure de plus de 14 ans, ainsi que des 8 réalisations représentatives de « l’architecture organique » de Frank Lloyd Wright qui n’ont été inscrites qu’en 2019. L’UNESCO œuvre ainsi pour la reconnaissance de la valeur patrimoniale de l’architecture moderne représentée sur la liste du patrimoine mondial par des bâtiments aussi emblématiques que le Bauhaus de Dessau, œuvre majeure de Walter Gropius, la célèbre villa Tugendhat de Ludwig Mies van der Rohe, mais aussi par des villes caractéristiques de l’urbanisme moderne comme Brasilia ou Asmara.

Avant d’aborder quelques-uns de ces exemples parmi les plus représentatifs, il s’agira de s’interroger sur la notion même de patrimoine et sur l’évolution qu’elle a connu durant ces dernières décennies, se rapprochant du domaine de l’immatériel et concernant aujourd’hui de nombreux champs disciplinaires. Comprendre la complexité que revêt aujourd’hui le terme de patrimoine, nous permettra de mieux saisir les enjeux auxquels est confronté l’UNESCO dans la préservation du patrimoine mondial.

Maribel Casas est architecte, docteure en histoire de l’art de l’université de Paris-Saclay. Elle est chercheure associée au LUCA.

Cette conférence s’inscrit dans le programme officiel, « 25 ans Lëtzebuerg Patrimoine mondial ».

  • La date de la conférence sera précisée ultérieurement
  • Auditorium du Cercle Cité, 3 rue Genistre, Luxembourg
  • Intervenante : Maribel Casas / LUCA Luxembourg Center for Architecture
  • Conférence en langue française
  • La conférence se déroulera dans le respect des conditions sanitaires en vigueur
  • Les inscriptions confirmées jusque-là restent valides

Photo : Brasilia, National Congress